Fred Astaire devrait avoir : 118 ans

Depuis les années 20, le grand danseur de claquettes et chanteur Fred Astaire est entré dans l’histoire de la danse et du spectacle aux Etats-Unis et dans le monde. Par ses prestations étincelantes dans les films musicaux, de revues et de danses, il a posé son empreinte à partir de 1933 sur le genre de la comédie musicale qui s’inspire toujours de ses duos parfaits avec Ginger Rogers, Rita Hayworth ou Eleanor Powell...

Fred Astaire, Frederick Austerlitz selon l’état civil, est né le 10 mai 1899 à Omaha, dans l’Etat du Nebraska, de l’union d’un immigré autrichien et d’une Américaine. Avec sa sœur Adele, Fred Astairefréquente très tôt une école de danse puis se produit dans les théâtres de province du Nebraska. Ils sont encore enfants lorsqu’ils arrivent à New York pour compléter leur formation de danse. Ils suivent les cours des professeurs de danse et de danse classique Claude Alvienne et Ned Wayburn.

 

En 1917, Astaire et sa sœur se produisent pour la première fois à New York dans « Over the Top ». Pendant les années qui suivent, ils travaillent ensemble à Broadway, dans des spectacles comme « Lady Be Good » (1925), « Smiles » (1930) et « The Band Wagon » (1931). En 1923 ils connaissent le succès dans une tournée en Angleterre où ils apparaissent dans « For Goodness Sake ».

En 1932, la sœur se retire du monde du spectacle en raison de son mariage. Astaire poursuit seul sa carrière et reporte un grand succès la même année avec « La Joyeuse Divorcée », qui attire l’attention d’Hollywood. En 1933, il obtient son premier rôle principal au cinéma dans « Carioca ».

Toujours en 1933, Astaire épouse Phyllis Baker avec qui il aura trois enfants. Elle trouvera la mort en 1954. Dans ses prochains films de danse et de musique, Astaire brille en premier lieu avec Ginger Rogers, avec qui il forme le couple idéal de la danse. Dans ses films ultérieurs, on a l’occasion de l’admirer avec Eleanor Powell et Rita Hayworth.

Astaire a tourné dans une quarantaine de films dans sa carrière. Par son art de la danse, il a marqué le genre de la comédie musicale. Il reçoit en 1949 un Oscar spécial pour sa contribution. En 1959, dans le film « Le dernier rivage », Fred Astaire dévoile ses talents d’acteur ; il ne s’agit en effet pas d’un film musical, il se livre alors à un exercice d’art dramatique.

A 61 ans, le danseur de génie se produit pour la première fois à la télévision : en 1960, « An Evening with Fred Astaire » marque le début de sa future collaboration avec ce média, pour laquelle il obtiendra neuf Emmy Awards. Astaire joue également dans des films comme « La tour infernale » en 1974. 1981 marque sa dernière apparition sur grand écran, dans « Le fantôme de Milburn ».

L’artiste se fait également un nom en tant que producteur de disques chez « Choreo Records ». Il dirige également la « Fred Astaire Dance Studios Corporation », qui abrite de nombreux studios de danse. Fred Astaire se remarie en 1980 avec Robyn Smith avec qui il passera ses dermières années.

Fred Astaire s’éteint le 22 juin 1987, à Los Angeles en Californie aux États-Unis. - Inhumé à Chatsworth en Californie.

FILMS

  • 1933 : Le Tourbillon de la danse (Dancing Lady) de Robert Z. Leonard : Fred Ayres
  • 1933 : Carioca (Flying Down to Rio) de Thornton Freeland
  • 1934 : La Joyeuse Divorcée (The Gay Divorcee) de Mark Sandrich
  • 1935 : Roberta de William A. Seiter
  • 1935 : Le Danseur du dessus (Top Hat) de Mark Sandrich : Jerry Travers
  • 1936 : En suivant la flotte (Follow the Fleet) de Mark Sandrich
  • 1936 : Sur les ailes de la danse (Swing Time) de George Stevens
  • 1937 : Une demoiselle en détresse (Damsel in Distress) de George Stevens
  • 1937 : L'Entreprenant Monsieur Petrov (Shall We Dance) de Mark Sandrich
  • 1938 : Amanda (Carefree) de Mark Sandrich
  • 1939 : La Grande Farandole (The Story of Vernon and Irene Castle) de Henry C. Potter
  • 1940 : Broadway qui danse (Broadway Melody of 1940) de Norman Taurog : Johnny Brett
  • 1940 : Swing Romance (Second Chorus) de Henry C. Potter : Danny O'Neill
  • 1941 : L'amour vient en dansant (You'll Never Get Rich) de Sidney Lanfield
  • 1942 : L'amour chante et danse (Holiday Inn) de Mark Sandrich
  • 1942 : Ô toi ma charmante (You Were Never Lovelier) de William A. Seiter
  • 1943 : L'Aventure inoubliable (The Sky's the Limit) de Edward Griffith
  • 1945 : Yolanda et le voleur (Yolanda and the Thief) de Vincente Minnelli : Johnny Parkson Riggs
  • 1946 : Ziegfeld Follies de Vincente Minnelli, rôles de Raffles/Tai Long/Un gentleman
  • 1946 : La Mélodie du bonheur (Blue Skies) de Stuart Heisler
  • 1948 : Parade de printemps (Easter Parade) de Charles Walters : Don Hewes
  • 1949 : Entrons dans la danse (The Barkleys of Broadway) de Charles Walters : Josh Barkley
  • 1950 : Trois Petits Mots (Three Little Words) de Richard Thorpe : Bert Kalmar
  • 1950 : Maman est à la page (Let's Dance) de Norman Z. McLeod
  • 1951 : Mariage Royal (Royal Wedding) de Stanley Donen : Tom Bowen
  • 1952 : La Belle de New York (The Belle of New York) de Charles Walters : Charlie Hill
  • 1953 : Tous en scène (The Band Wagon) de Vincente Minnelli
  • 1955 : Papa longues jambes (Daddy Long Legs)) de Jean Negulesco
  • 1957 : Drôle de frimousse (Funny Face) de Stanley Donen : Dick Avery
  • 1957 : La Belle de Moscou (Silk Stockings) de Rouben Mamoulian : Steve Canfield
  • 1959 : Le Dernier Rivage (On the Beach) de Stanley Kramer : Julian Osborne
  • 1961 : Mon séducteur de père (The Pleasure of his company) de G.Seaton
  • 1962 : L'Inquiétante dame en noir (The Notorious Landlady) de Richard Quine : Franklyn Ambruster
  • 1968 : La Vallée du bonheur (Finian's rainbow) de Francis Ford Coppola : Finian McLonergan
  • 1968 : Une combine en or (Midas Run) de A.Kjellin
  • 1972 : Imagine de John Lennon et Yoko Ono
  • 1974 : La Tour infernale (Towering Inferno) de John Guillermin : Harlee Clairborne
  • 1974 : Il était une fois Hollywood (That entertainment Part I) - Film documentaire de Jack Haley Jr : Lui-même
  • 1976 : Hollywood, Hollywood (That's entertainement Part II) - Film documentaire de Gene Kelly : Lui-même
  • 1977 : Un taxi mauve d'Yves Boisset : Docteur Scully
  • 1981 : Le Fantôme de Milburn (Ghost Story) de John Irvin : Ricky Hawthorne

 

RECOMPENSES

 

  • 1981 - Prix pour l'ensemble de sa carrière par l'American Film Institut, États-Unis.
  • 1978 - Pour : A Family Upside Down - Emmy - Second rôle masculin - Catégorie drame - Télévision, États-unis.
  • 1976 - Pour : La tour infernale - BAFTA - Meilleur second rôle masculin - British Academy Awards, Royaume-Uni.
  • 1975 - Oscar d'Honneur - Academy Awards, États-Unis.
  • 1975 - Pour : La tour infernale - Golden Globe - Second rôle masculin, États-Unis.
  • 1975 - Prix Special David - David di Donatello Awards, États-Unis.
  • 1973 - Gala Tribute par le Film Society of Lincoln Center, États-Unis.
  • 1970 - Prix spécial UNICRIT - Festival international du cinéma de Berlin, Allemagne.
  • 1968 - Prix Pomme d'Or - Star masculine de l'année - Golden Apple Awards, États-Unis.
  • 1961 - Prix Cecil B. DeMille - Golden Globes, États-Unis.
  • 1959 - Pour : An Evening with Fred Astaire - Emmy - Meilleure performance personelle - Télévision, États-Unis.
  • 1951 - Pour : Trois petits mots - Golden Globe - Meilleur acteur de cinéma catégorie musical, États-Unis.
  • 1950 - Prix d'honneur - Academy Awards, États-Unis.
  • 1941 - Prix pomme acide - Acteur le moins coopératif - Golden Apple Awards, États-Unis.

 

INFOS

 

  • Nom de naissance : Frederick Austerlitz
  • Date et lieu de naissance : 10-05-1899, à Omaha dans le Nebraska aux États-Unis
  • Date et lieu du décès : 22-06-1987, à Los Angeles en Californie aux États-Unis Inhumé à Chatsworth
  • Cause du décès : Pneumonie à l'âge de 88 ans
  • Fred Astaire est inhumé à Chatsworth en Californie
  •  
  • Veuf de Phyllis Livingston Potter (12.07.1933 - 13.09.1954)
    2 enfants : Fred Jr. (1936) et Ava (1942)
  • Marié jusqu'à son décès à Robyn Smith (27.06.1980 - 22.06.1987)

 

ANECDOTES

 

  • Son père, un immigré autrichien, habitait Omaha. C'est sa soeur Adèle qui, la première, va révéler des talents de danseuse. Mais Fred imitera bientôt Adèle. C'est avec elle qu'il fait ses débuts dans la comédie musicale vers 1915.
  • En 1930, Alfred Aarons lui demande de revoir le morceau Embraceable You, dans sa comédie musicale Girl Crazy. Cette même année, Astaire rencontre Ginger Rogers, avec laquelle il tournera plusieurs films.
  • Le couple Rogers-Astaire dont les ébats chorégraphiques seront réglés par Hermes Pan. Une suite de succès impose le couple entre 1933 et 1939.
  • Fred Astaire, qui eut le temps de découvrir l'ascension de Michael Jackson, lui envoya un chaleureux télégramme de félicitations pour son style de danse très travaillé, en le remerciant pour le plaisir qu'il lui avait donné. En retour, Michael Jackson lui dédia son livre Moonwalk.
  • Le patronyme 'Astaire' a nourrit de nombreuses légendes. En réalité, la famille Austerlitz a décidé de prendre ce nom, plus attractif et moins guerrier. Un oncle alsacien était nommé 'l'Astaire du village'...
  • La télévision, depuis les années 1960, sollicite régulièrement Fred Astaire pour des émissions de danse. Producteur et animateur de ces cours, il reçoit à deux reprises l'Emmy, l'équivalent des 7 d'Or français.

 

***

 

Autres biographies

 

 

 

 

 

 

Livre funéraire  l  Vidéos  l  Accueil du site  l  Page précédente 

 

 

© Reproduction interdite

 

 

Nbv:184785
Nbv/j:21
Nbv en ligne:3

 

 

 

Revenir en Haut