Clift Montgomery devrait avoir : 96 ans

Edward Montgomery Clift né le 17-10-1920, à Omaha dans le Nebraska. En 1935, il commence sa carrière sur les planches de Broadway. Remarqué par Elia Kazan, il étudie son art à l’Actors Studio, et obtient un vif succès en 1942, dans la pièce «The skin on our teeth» de Thornton Wilder, dirigée par Kazan, lui-même. Deux ans plus tard, il accède au vedettariat avec «The searching wind» de Lillian Hellman.

Puis, il atteint les sommets de la gloire, avec «Foxhole in the parlor» (1945) de Elsa Shelley et «You touched me» (1945-1946) une adaptation de Tennessee Williams et Donald Windham, d’après une histoire de D.H. Lawrence. Montgomery Clift fait ses premiers pas devant la caméra en 1948, dans «Les anges marqués» de Fred Zinnemann, ce qui lui vaut une première nomination aux Oscars. La même année, il est dirigé par Howard Hawks dans «La rivière rouge» aux côtés de John Wayne. L’année suivante, il donne la réplique à Olivia de Havilland dans «L’héritière». Montgomery représente l’image d’un jeune homme romantique, tourmenté mais très introverti, à l’écran comme à la ville. Cela se confirme en 1951, dans «Une place au soleil », partagé entre l’amour de Elizabeth Taylor et de Shelley Winters. En 1953, il joue le rôle du soldat Prewitt dans «Tant qu’il y aura des hommes», une nouvelle fois réalisé par Zinnemann, et également interprété par Burt Lancaster et Deborah Kerr. Il obtient deux nouvelles nominations aux Academy Awards pour ses interprétations. Montgomery Clift, acteur d’une grande beauté, au regard intense et très talentueux, est alors à l’apogée de sa carrière. La même année, il tourne en Italie pour Vittorio De Sica dans «Station Terminus», aux côtés de Jennifer Jones.

En 1957, sur le tournage de «L’arbre de vie» de Edward Dmytryk, Montgomery est victime d’un terrible accident de voiture qui lui détruit le visage. Il reste plusieurs jours entre la vie et la mort. Après une rééducation et diverses opérations de chirurgie esthétique, il reprend finalement le tournage du film, soutenu par son amie Elizabeth Taylor. Mais ce drame marque un tournant dans la vie de l’acteur. Fragilisé, Montgomery Clift boit de plus en plus et s’accoutume à la drogue afin de soulager ses souffrances. Ses interprétations suivantes dévoilent un homme différent, qui lutte contre ses propres démons, notamment en 1959, dans «Soudain l’été dernier» avec Elizabeth Taylor et Katharine Hepburn, puis en 1961, dans «Jugement à Nuremberg» de Stanley Kramer, entouré par une kyrielle de stars.

Cette même année, John Huston le dirige dans «Les désaxés» face à Clark Gable et Marilyn Monroe. Film émouvant, dû au destin tragique de ses trois principaux interprètes. En 1962, toujours pour Huston, il interprète Sigmund Freud dans «Freud, passions secrètes» aux côtés de Susannah York. Dépressif et souffrant d’hypocalcémie, Monty s’éloigne du monde du spectacle.

En 1966, il apparaît une dernière fois dans le film raté de Raoul Lévy: «L’espion», où il donne la réplique à la française Macha Méril. Il n’est plus que l’ombre de lui-même. Montgomery Clift meurt le 23 juillet 1966 à New York, victime d’une occlusion coronarienne provoquant un arrêt cardiaque.

FILMS

  • 1948 : Les Anges marqués (The Search) de Fred Zinnemann : Ralph 'Steve' Stevenson
  • 1948 : La Rivière rouge (Red River) d'Howard Hawks : Matthew Garth
  • 1949 : L'Héritière (The Heiress) de William Wyler : Morris Townsend
  • 1950 : La Ville écartelée. (The Big lift) de George Seaton : Sgt. 1st Class Danny MacCullough
  • 1951 : Une place au soleil (A Place in the sun) de George Stevens : George Eastman
  • 1953 : La Loi du silence (I Confess) d'Alfred Hitchcock : Père Michael William Logan
  • 1953 : Tant qu'il y aura des hommes (From here to eternity) de Fred Zinnemann : Robert Lee Prewitt
  • 1954 : Station Terminus (Stazione Termini). de Vittorio De Sica : Giovanni Doria
  • 1957 : L'Arbre de vie (Raintree county) d'Edward Dmytryk : John Wickliff Shawnessy
  • 1958 : Le Bal des maudits (The Young Lions) d'Edward Dmytryk : Noah Ackerman
  • 1958 : Cœurs brisés (Lonelyhearts) de Vincent J. Donehue : Adam White
  • 1959 : Soudain l'été dernier (Suddenly last summer) de Joseph L. Mankiewicz : Docteur Cukrowicz
  • 1960 : Le Fleuve sauvage. (Wild river) d'Elia Kazan : Chuck Glover
  • 1961 : Les Désaxés (The Misfits) de John Huston : Perce Howland
  • 1961 : Jugement à Nuremberg (Judgment at Nuremberg) de Stanley Kramer : Rudolph Petersen
  • 1962 : Freud, passions secrètes (Freud) de John Huston : Sigmund Freud
  • 1966 : L’Espion (The Defector) de Raoul Lévy : Professeur James Bower

 

RECOMPENSES

 

  • x x x x

 

INFOS

 

  • Nom de naissance : Edward Montgomery Clift
  • Date et lieu de naissance : 17-10-1920, à Omaha, Nebraska, États-Unis
  • Date et lieu du décès : 23-07-1966, à New York, New York, États-Unis
  • Cause du décès : Crise cardiaque à 45 ans
  • Clift Montgomery a été enterré dans le cimetière Quaker, Prospect Park, Brooklyn, New York City
  •  
  • Célibataire sans enfants
  • Fils de William Clift
    Frère de Clift : acteur (04-02-1919 - 24-08-1986)
    Frère de : Roberta

 

 

ANECDOTES

 

  • Pendant son adolescence, il participe à plusieurs prises de vue comme mannequin. S'il déteste ce travail, il découvre la photographie qui demeure sa principale passion.
  • Montgomery Clift garde une affection particulière pour les planches et préfère jouer un soir dans La mouette d'Anton Tchekhov pour un cachet modique que de signer un contrat important à Hollywood.
  • Victime d'un terrible accident de voiture, c'est comme si sa vie, ce jour-là, prit fin bien qu'il continuât pendant quelques années encore à exister, corps sans âme apparemment, refusant de reconnaître dans le reflet renvoyé par la glace l'homme séduisant qu'il avait été. Ce visage, il avait fallu le remodeler après l'accident: les muscles du côté gauche étaient morts, la mâchoire supérieure restait en place grâce à un fil métallique, le nez, brisé, fut refait, quatre dents avaient sauté. C'était encore Montgomery Clift.
  • Une malédiction pesa t'elle vraiment sur ce film "Les désaxés" ? Clark Gable, Marilyn Monroe, Montgomery Clift, Thelma Ritter ont disparu l'un après l'autre;
  • En 1966, Montgomery Clift apparaît un dernière fois dans le film raté de Raoul Lévy : «L'espion» face à Macha Méril. Il n'est plus que l'ombre de lui-même. Il meurt le 23 juillet 1966 à New York, victime d'une occlusion coronarienne provoquant un arrêt cardiaque.
  • Clift Montgomery était Bisexuel.

 

o-o-o-o-o-o-o

 

Autres biographies

 

 

 

 

 

Livre funéraire  l  Vidéos  l  Accueil du site  l  Page précédente

 

 

© Reproduction interdite

 

 

Nbv:172851
Nbv/j:84
Nbv en ligne:1

 

 

 

Revenir en Haut